AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il y a des choses qui n'attendent pas (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
James Potter

Gryffondor - 5ème année
James Potter



Votre personnage
...est un: élève singulièrement perturbé par les chocogrenouilles
...a: 15 raisons de ne pas se montrer raisonnable.
...a ou n'a pas d'affinités avec:
Il y a des choses qui n'attendent pas (pv) _
MessageSujet: Il y a des choses qui n'attendent pas (pv)   Il y a des choses qui n'attendent pas (pv) EmptyDim 8 Aoû 2010 - 20:19

    Il était tôt, vraiment trop tôt. Entre quatre heures ou cinq heures du matin sans doute. On pouvait croire que James Potter avait fait nuit blanche et venait seulement de rentrer d'une balade nocturne mais que nenni. Il s'était levé tôt, beaucoup trop tôt pour quelqu'un comme lui qui faisait la fierté des glandeurs de service. Mais voilà, ceci était ceci et cela était cela. Au fond, on pouvait dire ce qu'on voulait mais le jeune Potter n'était pas aussi enclin à la flemmardise qu'on l'imaginait (enfin, c'était seulement le cas en cours, il fallait bien l'admettre). Après tout, maraudeur ça rimait avec surexcité de la vie. Bon ça rimait pas verbalement mais dans le sens. Passons. Et vraiment, il n'y avait pas grand chose pour mettre James Potter dans cet état. Bon, il se marrait facilement en voyant une mouche se cogner contre une vitre mais peu importe. Cet 'état' là c'était autre chose. Il piétinait littéralement d'excitation là, à tel point que ça faisait peur. Encore un peu et il en causait un tremblement de terre.

    Une heure auparavant, il s'était levé en sursaut et s'était faufilé hors du dortoir, délaissant ses amis maraudeurs. Encore vêtu de son pyjama (qui était levé à cette heure-là de toute manière ?), il avait littéralement tracé jusqu'à la volière plus rapide que Speedy Gonzales et avait passé une heure entière à surveiller les quelques allers et venues des volatiles. Oui, c'était un colis plus qu'important qu'il attendait, c'était le cas de le dire. Evidemment qu'il aurait tout simplement pu attendre le petit-déjeuner et l'arrivée du courrier dans son pancake. Mais aurait-il survécu jusque là ? Sans doute pas, le pauvre en aurait déjà crevé d'impatience ou bien il se serait défoulé sur le premier venu. Un James Potter impatient, ce n'était pas du tout joli à voir, encore moins que le James Potter qui chantonne des petites comptines sur des scroutts à pétard entre deux crottes de hiboux.

    Et puis finalement 'la chose' était arrivée. Il s'était carrément rué sur son piaf pour lui piquer le colis et le déplumer à moitié au passage. Et de retour dans le présent James s'était désormais réfugié dans une tour déserte où il était certain de pouvoir avoir la paix contrairement au dortoir des maraudeurs où on l'aurait étripé pour faire un boucan pas possible à une heure aussi indécente.

    Depuis quelques minutes déjà, il observait avec délectation l'énorme carton sous ses yeux sans oser l'ouvrir comme s'il savourait le moment. Enfin, le Gryffondor n'en tint plus et déchiqueta le carton sans plus de cérémonie. Là-dedans, sans grande surprise, un nouveau modèle de balai flambant neuf soigneusement enveloppé dans du papier bulle, pas moins de cinq kits de nettoyage pour balais, divers manuels, un nouveau vif d'or pour se la péter et une édition ultra limitée d'on ne sait quel magazine de Quidditch sans grand intérêt pour quiconque d'autres qu'un obsédé obsessionnel du Quidditch tel que lui. Rien que pour ce moment-là, il était heureux d'avoir survécu pendant quinze ans (il en fallait peu à James pour être content en réalité... on lui aurait donné un chocogrenouille, il aurait sans doute sorti la même connerie).

    Pour parfaire le moment, il ne lui restait plus qu'à essayer son nouvel engin et pour ça, rien de mieux que la plus haute tour du château évidemment. James s'avança vers la rambarde et jeta un coup d'oeil vers le sol. Il semblait tellement loin que même le fou furieux des balais qu'il était en tremblait un peu, en partie de frousse mais surtout d'extase et de démence, c'était certain.

    Vu de dos comme ça, on aurait pu jurer qu'il s'agissait d'un élève dépressif qui venait de choisir son moment et son endroit pour mettre fin à ses jours. Ca n'avait pas la classe de se prendre un train dans la tronche mais le vol plané pour finir en crêpe sur la pelouse était aussi un moyen comme un autre de passer dans l'au-delà, remarquez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Evans

Gryffondor - 5ème année
Lily Evans



Votre personnage
...est un: élève ayant la rare capacité de compter au moins jusqu’à 10 (on en trouve plus beaucoup de nos jours)
...a: 15 raisons de ne pas se montrer raisonnable.
...a ou n'a pas d'affinités avec:
Il y a des choses qui n'attendent pas (pv) _
MessageSujet: Re: Il y a des choses qui n'attendent pas (pv)   Il y a des choses qui n'attendent pas (pv) EmptyMar 17 Aoû 2010 - 23:20

HJ: dsl pour le retard, j'étais persuadé de l'avoir posté XD


Son bras se remonta tout à coup, puis elle tourna vivement la tête. Elle se retourna sur le ventre puis sur le dos, tendant rapidement les jambes. Elle fronça les sourcils pour se retrouver alors les grands yeux ouverts assise dans le lit. Lily posa la tête dans ses mains fermant les yeux tentant de calmer sa respiration. Mais elle les rouvrit bien vite les mauvaises images revenant. Vous l'avez bien compris, elle venait de faire un cauchemar. Ca faisait bien longtemps que ça ne lui état pas arrivée. Elle respira un grand coup et expira doucement tout l'air de ses poumons en fixant les rideaux dans le noir devant elle. D'un coup de main, elle renvoya ses cheveux en arrière, les remettant plus ou moins en place. En elle ne sait combien de temps, sa respiration redevint enfin calme et normale. Elle se laissa retomber dans son lit en tenant la main sur la table de nuit pour attraper sa baguette en tâtonnant au hasard.

Lumos fit elle en murmurant pour ne pas réveiller ses voisins de dortoir.

Un léger faisceau apparus au bout de sa baguette et Lily la dirigea doucement vers l'heure tachant à faire en sorte de ne pas gêner ses camarades. C'est vrai que la magie était vraiment très très pratique. Les sorciers qui ne comprenaient pas comment faisait les moldus sans baguette, c'était pas étonnant. Il y avait quand même des choses très bonne avec ce bout de bois et Lily s'était très vite habituée à utiliser sa baguette plutôt que de la faire à la moldue pour certains trucs tel que se sécher ou encore enlever les taches (ben oui, tout le monde se tache!). Oui, juste pour certains trucs car les méthodes moldues lui étaient quand même bien restée et puis, il fallait bien faire comme si elle ne connaissait pas la magie chez elle.

4h15... Elle éteint sa baguette lâchant un fort soupire. 4h15... Non mais elle n'avait pas idée de se réveille à cette heure. Bon d'un autre coté, elle y était pour rien En y réfléchissant bien, c'était plutôt son idiot de subconscient qui avait décidé de lui faire faire un cauchemar. Rien de plus stupide en plus. enfermé dans une foret avec ses parents en milles exemplaire et sa sœur qui lui hurlait dessus que c'était de sa faute si on ne savait plus lesquels étaient les vrasi. Un truc plutôt stupide qui au fond lui arracha bien un sourire en y repensant: ses parents dupliqué en millier et sa sœur là qui flotte à lui hurler tous pleins de trucs. Où était elle allé péché ça? Lily ferma un instant les yeux mais après s'être retourné deux trois fois, elle décida de sauter sur lit.

Être réveillé à cette heure là et ne plus pouvoir s'endormit, pas qu'elle était grande dormeuse mais deux petites heures en pus auraient été bien. La préfète prit un gilet qu'elle enfila par-dessus sa nuisette. Elle enfila ensuite ses chaussures et elle les laça. Après avoir prit sa baguette, elle descendit dans la salle commune qu'elle trouva prendre bien entendus vide. Elle ne savait pas vraiment l'heure qu'il était, surement 4h30 passé. Elle ne s'attarda pas et sortit de suite dans les couloirs afin de marcher un peu pour essayer de faire revenir le sommeil. Voulant prendre l'air, elle se décida que les tours étaient les mieux placées surtout que ça devait être jolis si le ciel était dégagé. Dans le couloir, elle coupa la lumière de sa baguette sous le hurlement dans les tableau. L'intensité de la lune éclairait faiblement les couloirs. Elle monta les escaliers un à un sans se soucier d'être silencieuse. Il devait y avoir personne à cette heure là.

Et pourtant, qu'elle ne fut pas surprise quand elle aperçus quelqu'un dans la lumière de la lune. Qui, elle n'en savait rien. Il ne faisait pas assez lumineux pour qu'elle puisse discerner parfaitement les traits de la personne. Elle ouvrit la bouche prête à demander qui était là et surtout prête à faire la remarque qu'il n'avait rien à faire ici. Mais elle se stoppa bouche ouverte en remarquant que cette personne était sur le rebord de la fenêtre. C'est qu'il y avait beaucoup de vide en dessous. Et à vrai dire, voir quelqu'un debout sur une fenêtre face au vide à cette heure là, une seule chose lui venait à l'esprit: un suicide. Elle ferma la bouche vraiment surprise. Alors doucement, elle manifesta sa présence par un peu de bruits


Tu devrais descendre de là, c'est dangereux fit elle alors d'une voix douce et légère qui rompait doucement le silence.

Elle sortit doucement sa baguette ne sachant pas trop si elle pourra en faire quelque chose. Elle resta malgré tout concentrée et aux aguets.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unholy-confessions.forumactif.org/index.htm
 

Il y a des choses qui n'attendent pas (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marauders'Epic :: Poudlard - Dans les Tours :: Les Tours-