AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il pleut, il pleut, bergère... [commun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Epic


Epic



Il pleut, il pleut, bergère... [commun] _
MessageSujet: Il pleut, il pleut, bergère... [commun]   Il pleut, il pleut, bergère... [commun] EmptyMer 18 Aoû 2010 - 0:19

    Il pleut, il pleut, bergère

    A neuf heures tapantes, un phénomène bien étrange et pour le moins désagréable se produisit sous les yeux de l'ensemble des personnes présentes dans la Grande Salle. Pour la première fois dans l'histoire de Poudlard, il s'était mis à pleuvoir dans la Grande Salle. Jamais on n'aurait cru avoir besoin un jour d'emmener son parapluie pour aller prendre son petit-déjeuner. Seulement voilà, les parapluies ne protégeaient certainement pas des crapauds-buffles. Il ne pleuvait pas de l'eau, il pleuvait des crapauds-buffles. Un peu partout, il pleuvait de ces satanées bestioles qui tombait l'une après l'autre dans les bols de corn flakes dans des flop et splash pour le moins pas très élégants...
    Il pleut, il pleut, bergère... [commun] Crapaud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Carter

Poufsouffle - 6ème année
Victoria Carter



Votre personnage
...est un: collectionneur de pelures d’oignon
...a: 16 sacrifices de chats sur l’autel du Calmar Géant à son actif
...a ou n'a pas d'affinités avec:
Il pleut, il pleut, bergère... [commun] _
MessageSujet: Re: Il pleut, il pleut, bergère... [commun]   Il pleut, il pleut, bergère... [commun] EmptyMer 18 Aoû 2010 - 12:50

    Vicky l'avait bien senti, cette matinée. Déjà, parce qu'on était samedi. Un samedi matin, ça ne peut qu'être bien. Parce que le samedi matin, ben c'est le début du week-end, et Victoria, bien qu'anormalement constituée dans son psychisme intérieur, elle aimait le week-end. Donc, Vicky avait eu un bon pressentiment quand à cette journée qui s'annonçait, et ce même si le ciel était plutôt grisâtre... Mais elle n'aurait jamais imaginé pour autant que ce jour allait tout simplement être le plus beau jour de sa vie... mais ça l'avait été. Ce matin-là, elle était descendue prendre son petit-déjeuner de son éternel pas sautillant, avec l'espoir qu'on leur proposerait du pudding. Et si elle avait seulement dû avoir son pudding au petit-déjeuner, elle aurait déjà été la personne la plus heureuse au monde. Mais le destin ne voulait pas qu'elle soit heureuse, ce matin-là, il voulait qu'elle soit extatique. Oui, le voeu le plus cher que Victoria ait jamais fait aller se réaliser. Un miracle.

    Cette bénédiction tombée du ciel, c'est le cas de le dire, lui arriva à 9h pile, alors que cela faisait déjà une bonne demi-heure que Victoria se goinfrait d'à peu près tout ce qui pouvait être comestible. L'avantage quand on venait plus tôt le samedi matin, c'était que la plupart des élèves faisaient la grasse mat', du coup, elle pouvait vraiment manger tout ce qu'elle voulait, et autant qu'elle le voulait. Et comme Victoria détestait gâcher la nourriture, ou ne pas manger des plats à sa portée quand ils avaient l'air si délicieux, elle était capable de manger pour dix, quitte à se rendre malade... Elle en était à sa nième part de tarte à la mélasse (d'ailleurs, c'est quoi, au fait, une tarte à la mélasse) quand ça... arriva. ça. Le phénomène météorologique le plus improbable et le plus merveilleux qui ait jamais existé. Victoria se fichait de savoir si l'événement qui se produisait sous ses yeux était le fruit de la nature ou tout simplement la farce douteuse d'un quelconque trouble-fait, la seule chose qui comptait, c'était que son rêve le plus cher était en train de se réaliser sous ses yeux. C'était certainement le moment le plus important de sa vie, merveilleux.

    ça avait commencé par un immense "plotch" peu ragoûtant Une masse verdâtre venait de s'écraser dans son assiette, d'abord intriguée, le visage de Victoria s'éclaira d'un immense sourire quand elle comprit enfin ce qui se passait. La chose qui gesticulait comme elle pouvait au milieu de sa part de tarte n'était rien d'autre qu'un crapaud-buffle. Bientôt, d'autres "plotch" se firent entendre de toute part. Oui, pas de doute, c'étaity ça! Il pleuvait des crapauds-buffles. Un miracle, tout simplement, un miracle! Elle en avait tant rêvé, personne ne l'avait cru à part Xeno, et maintenant, la preuve était faite. Oui mesdames et messieurs, il pouvait pleuvoir des crapauds-buffles. Merveilleux, le gentil petit couple de tarés allait enfin pouvoir commencer leur élevage.

    Victoria prit entre ses mains le crapaud-buffle recouvert de mélasse et le caressa tranquillement. AAaaw qu'il était...oui, bon, il était moche, mais qu'importe, il était là. Le plus beau jour de sa vie, j'vous dit. N'y tenant plus, son sourire se transforma en rire hystérique, que presque personne n'entendait, de toute manière, puisque tous les autres étaient trop occupés pour la plupart à hurler et à courir dans tous les sens. Ils fuyaient, les idiots. Ils fuyaient le spectacle le plus magique et merveilleux de tous les temps... Comme quoi ils n'avaient aucun goût, aucune intelligence. C'était si beau, une pluie de crapauds-buffles! Et Victoria allait enfin pouvoir réaliser son rêve (même si malheureusement, elle n'aurait pas son parapluie... on peut pas tout avoir) : chanter sous une pluie de crapauds-buffles (ben quoi, ça vous arrive jamais, de rêver de ça, à vous? tssk). Vicky se mit debout sur le banc des poufsouffle, et la tête levée vers le ciel, elle commença à tourner sur elle-même et à sautiller... manquant à chaque instant de se casser la figure. C'était beau, de regarder les crapauds-buffles tombant du ciel, il avaient tous l'air gracieux, magnifiques, à agiter ainsi leurs pattes dans les airs avant d'aller s'écraser mollement un peu partout dans la grande salle. A vrai dire, Victoria n'avait jamais rien vu d'aussi beau, mais si mais si.


    "Je chaaante sous la pluie, je daaanseu sous la pluie."

    ça y est, elle était partie, plus personne n'arriverait à la tirer de ses délires. Elle s'agitait bêtement dans tous les sens en chantant comme une casserole (parce qu'el plus, elle ne chantait bien), aussi euphorique que si elle avait avalé un millier de champignons hallucinogènes... Merveilleux!

_________________
Il pleut, il pleut, bergère... [commun] 226826 Il pleut, il pleut, bergère... [commun] Hannah+Murray+Icon Il pleut, il pleut, bergère... [commun] M364bd71e0000_1_9658
Plantons des carottes, mes amis, et louons Squiddy!
Amen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andromeda Black

Serdaigle - 6ème année
Andromeda Black



Votre personnage
...est un: élève un tantinet psychopathe (mais rien de grave, il/elle a juste bouffé trois chats)
...a: 16 sacrifices de chats sur l’autel du Calmar Géant à son actif
...a ou n'a pas d'affinités avec:
Il pleut, il pleut, bergère... [commun] _
MessageSujet: Re: Il pleut, il pleut, bergère... [commun]   Il pleut, il pleut, bergère... [commun] EmptyMer 18 Aoû 2010 - 13:32

8 heures du matin... Andromeda ouvrit les yeux et mit un petit moment à émerger de son sommeil. Haaa, on était enfin samedi. Elle ouvrit les rideaux de son baldaquin et jeta un coup d'oeil par la fenêtre, constatant avec bonheur que le temps semblait clément. Si la plupart des élèves préféraient faire leur première grasse mat' de la semaine, Andromeda et ses amies de dortoir en avaient décidé autrement. Elles allaient se lever comme d'habitude, prendre leur déjeuner à leur aise, pour changer de la précipitation habituelle, et finir leurs devoirs avant midi, pour profiter du reste du week-end au bord du lac et à papoter dans le parc, comme une bande de mijoles typique qu'elles sont. Tranquillement, la jeune femme s'habilla, optant pour un pantacourt gris clair et un top bleu pâle. Motivée par la belle journée qui s'annonçait, elle décida même de faire une natte dans ses longs cheveux blonds. Une fois prête, elle sauta sur le lit de ses camarades de dortoir, les faisant hurler et une bonne bataille de coussins suivit. De quoi bien commencer la journée. Après ces jeux clairement puérils, les six Serdaigle sortirent du dortoir, saluèrent les rares élèves présents dans la salle commune puis descendirent prendre leur petit-déjeûner, bavardant gaiement comme la bande de mijoles qu'elle sont. Rien ne semblait troubler la quiétude du château, bien qu'elles virent avec étonnement les armures rangées en une ligne dans l'un des couloirs. Bah, c'était peut-être Rusard qui faisait des siennes et avait décidé de les entreposer là pour leur faire subir un nettoyage intensif, toujours très drôle à observer puisque les armures se mettaient à rire et à se trémousser lorsque le malheureux concierge passait l'époussette sur leur cuirasses brillantes.

Bref, tandis qu'elle s'installaient et se servaient cafés, céréales, petits pains, viennoiseries etc, neuf heures sonnèrent, mais au lieu de la tempête de hiboux habituelle en semaine, un phénomène pour le moins étrange se produisit. Tout autour d'Andromeda, les élèves, les filles en majorité, se mirent à hurler, s'étrangler de surprise, bondir de leurs bancs. Certains prirent même leurs jambes à leur cou courant dans le château. La jeune femme ne comprit pas ce qu'il se passait avant qu'un énorme SPLOOOOOOOTCH l'éclabousse de porridge. Elle cria de surprise, couverte de porridge, puis saisit une serviette pour s'essuyer sommairement.

"C'est quoi ce bordel?" s'écria-t-elle

Un CROAAA retentissant la fit sursauter, et elle découvrit un énorme crapaud-buffle dans son assiette, tandis que ses amis s'éloignaient en se protégeant la tête. Andromeda resta scotchée à sa place, trop surprise pour réagir, jusqu'à ce qu'elle aperçoive un autre crapaud qui arrivait dans le plat de tarte à la mélasse [C'est vrai ça, c'est quoi ça? ^^]. Elle eut tout juste le temps de plonger sous la table, comme un petite minorité d'élève avaient fait. De ce qu'elle pouvait voir, la plupart des tables avaient été désertées par les élèves affolés, les crapauds tombant toujours d'on ne sait où. Les elfes de maison allaient avoir un sacré boulot, à en juger par les montagnes de nourriture au sol. Une seule personne semblait trouver son compte à ce déluge. Victoria Carter dansait sur les bancs, en riant. Andromeda se mit à rire, mais comme les rires de Vicky, les siens étaient couverts par les cris des élèves. Du parc résonnaient d'autres cris, encore plus perçants. Décidément, le week-end commençait bien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





Il pleut, il pleut, bergère... [commun] _
MessageSujet: Re: Il pleut, il pleut, bergère... [commun]   Il pleut, il pleut, bergère... [commun] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Il pleut, il pleut, bergère... [commun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marauders'Epic :: Poudlard - Rez-de-chaussée :: Grande Salle-